Traduction et partages : que pensons-nous devoir transmettre ? XXXVIIe congrès de la SFLGC

Event title (long): 
XXXVIIe congrès de la Société Française de Littérature Générale et Comparée Traduction et partages : que pensons-nous devoir transmettre ? Bordeaux, 27-29 octobre 2011
City: 
Bordeaux
Country: 
France
Organizer: 
Société Française de Littérature Générale et Comparée
Event dates: 
27.10.2011 - 29.10.2011
Contact: 
e.de-dampierre@u-bordeaux3.fr • Isabelle.Poulin@u-bordeaux3.fr

XXXVIIe congrès de la SFLGC

Société Française de Littérature Générale et Comparée

Traduction et partages :

que pensons-nous devoir transmettre ?

Bordeaux, 27-29 octobre 2011

Université Bordeaux 3 (bât. J-K, amphis Cirot et Renouard, salle J006) • Domaine universitaire 33607 Pessac Tramway B arrêt « Montaigne/Montesquieu »• 27 et 28 octobre
IJBA (Institut de Journalisme de Bordeaux Aquitaine), 1 rue Jacques Ellul, Bordeaux • 29 octobre


L’objectif du XXXVIIe congrès de la Société Française de Littérature Générale et Comparée (SFLGC) est d’interroger les enjeux de ce que les anglo-saxons appellent Translation Studies (études de traduction). « Il est certain que notre patrie philologique est la terre : ce ne peut plus être la nation », écrit Erich Auerbach au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale. Il s’agira ainsi d’interroger la responsabilité et le pouvoir des passeurs de textes, traducteurs ou simples lecteurs des traductions d’autrui : dans quelle mesure forment-ils une communauté invisible en dialogue à travers l’espace et le temps ?

Le premier congrès de la SFLGC (alors SFLC) s’est tenu à Bordeaux en 1956, il était organisé par Robert Escarpit, professeur de littérature comparée, devenu ensuite président de l’université Bordeaux 3 (1975-1978), et fondateur de l’IUT de journalisme de Bordeaux. Un hommage lui sera rendu dans les locaux de l’actuel IJBA (Institut de Journalisme de Bordeaux Aquitaine).


Jeudi 27 octobre 2011 • Université Bordeaux 3 (bât. J-K, amphis Cirot et Renouard, salle J006) • Domaine universitaire 33607 Pessac • Tramway B arrêt « Montaigne/Montesquieu »
Accueil des participants à partir de 8h30.
• 9h-9h45 : ouverture : Patrick Baudry, vice-président du Conseil Scientifique, Karl Zieger, président de la SFLGC, Éric Benoit, équipe TELEM, Nathalie Jaeck, directrice de l'équipe CLIMAS, Elvezzio Canonica, directeur adjoint de l'équipe AMERIBER, Ève de Dampierre- Noiray et Isabelle Poulin, pour les comparatistes de Bordeaux.
• 9h45-10h15 : introduction/traduction musicale du Congrès. Lectures de textes plurilingues accompagnées par François Corneloup (saxophoniste).
• 10h15-10h30 : pause. • 10h30-12h : 3 séquences parallèles
SÉQUENCE A : VOIX ET TRACES (DOMAINE GERMANIQUE), amphi Cirot Président de séance : Karl Zieger (Université de Valenciennes). Delphine Choffa et Elisabeth Kargl (Université de Nantes), « Enjeux des transmissions des textes polyphoniques : Enfants des morts d'Elfriede Jelinek et Berlin Alexanderplatz d'Alfred Döblin ». Robert Kahn (Université de Rouen), « La vieille loi de la vénerie : Walter Benjamin et l'auto- traduction ».
SÉQUENCE B : TRADUCTION ET POLITIQUE (1), amphi Renouard Présidente de séance : Ève de Dampierre-Noiray (Université Bordeaux 3). Rosario Gennaro (Artesis University College, Belgique), « Stracittà, Strapaese et le débat sur la traduction littéraire ». Christine Lombez (Université de Nantes), « D'une anthologie l'autre : que transmettre de la poésie allemande en français pendant/après l'Occupation ? ». Élodie Gaden (Université Grenoble 3), « "Translation ", "adaptation" et "retraduction" des romans d'Out-el-Kouloub : réception contemporaine du féminisme égyptien ».
SÉQUENCE C : ATELIER « TRADUCTION ET MUSIQUE », salle J006 Aude Ameille (Université Paris Sorbonne/CRLC), « Traduire pour ne pas traduire : les surtitres à l'opéra ». Marjorie Berthomier (Université Paris-Descartes/CRLC), « Presque comme si tout était transmis directement » : Schoenberg, le Sprechgesang et la traduction ». Michel Gribenski (Université Paris Sorbonne) ,« Opéra en traduction ou en version originale ? L'exemple du Musikdrama wagnérien en France ». Thomas Le Colleter (Université Paris Sorbonne/CRLC), « Don Quichotte dans la mélodie française : transposition d'un mythe ».
• 12h-13h45 : pause déjeuner.
• 14h-16h : 3 séquences parallèles
SÉQUENCE A : TRADUIRE ET RETRADUIRE LA POÉSIE (1) , amphi Cirot
Présidente de séance : Anne-Laure Metzger (Université Bordeaux 3).
Переводы и обмены: что передавать?
Evanghelia Stead (Université de Versailles-Saint-Quentin, CHCSC), « La littérature comparée comme traduction, recréation, commentaire » (corpus de la Seconde Odyssée). Georges Varsos (Université d'Athènes, Grèce), « La traduction textuelle entre philologie et traduction : le cas homérique ».
Enrica Zanin (Université Marc Bloch, Strasbourg), « Dante en France : traduire et transmettre La Divine Comédie ». Elvezzio Canonica (Université Bordeaux 3), « La fleur sous le volcan : du désenchantement de Leopardi à l'espoir d'Unamuno dans sa traduction de La Ginestra ».
SÉQUENCE B : TRADUCTION ET POLITIQUE (2), amphi Renouard Président de séance : Didier Coste (Université Bordeaux 3). Thomas Barège (Université d'Orléans), « Proust en espagnol : un ping-pong transatlantique ». Maialen Marín-Lacarta (Université Autonome de Barcelone, Espagne), « Les traductions de Mo Yan en Espagne : un exemple de la médiation du système littéraire anglophone dans la réception de la littérature chinoise contemporaine ». Ibon Uribarri Zenekorta et Cristina Jarillot Rodal (Université du Pays Basque, UPV/EHU), « Politiques de la traduction dans un environnement multilingue ». Emmanuelle Grimaud (Université de Limoges), « De l'intraduisible à la tour de Babel chez quelques auteurs amérindiens et non indiens ».
SÉQUENCE C : PENSÉES DE LA TRADUCTION, salle J006 Présidente de séance : Fabienne Rihard-Diamond (Université Bordeaux 3). Lucie Campos (Université de Poitiers), « De la traduction comme mnémotechnique (W.G. Sebald, J. Derrida, A. Berman, G. Didi-Huberman) ». Audrey Giboux (Université Paris IV/CRLC), « De la fonction diplomatique de la traduction : la quête d'une nouvelle Europe des Lettres au début du XXe siècle ». Gabriel Moyal (Mc Master University, Canada), « Turbulences et traditions politiques : malaise dans la traduction ». Ourania Polycandrioti (Fondation Nationale de la Recherche Scientifique, Grèce), « Stratégies de traduction et principes pédagogiques à la fin du XIXe siècle ».
• 16h-16h30 : pause.
• 16h30-18h : 3 séquences parallèles
SÉQUENCE A : TRADUIRE ET RETRADUIRE LA POÉSIE (2), amphi Cirot Présidente de séance : Isabelle Poulin (Université Bordeaux 3). Julie Brock (Institut technologique de Kyôto, Japon), « Des paramètres de la traduction : comparaison entre la traduction en japonais moderne et en français de deux poèmes en japonais ancien ». Jaeryong Cho (Université Korea, Séoul, Corée du Sud), « La traduction comme lieu de mémoire des textes : le "dialogisme" entre l'"aventure de l'écriture" et la poésie coréenne de Kim Un ». Virginie Tellier (Université de Bourgogne), « De Lenore (1773) à Lenora (1831), traduction et création dans l'œuvre de Vassili Joukovski ».
SÉQUENCE B : POÈTES TRADUCTEURS, amphi Renouard Présidente de séance : Lucille Arnoux-Farnoux (Université François Rabelais, Tours). Delphine Gachet (Université Bordeaux 3), « Quatre grands poètes contemporains autour d'un sonnet : Montale, Ungaretti, Jouve et Bonnefoy traducteurs de Shakespeare ». Sandy Pécastaing (Université Bordeaux 3), « Poe et Baudelaire, le souffle amical de la traduction ». Delphine Rumeau (Université Toulouse-Le Mirail), « Traduction, appropriation et reven- dication : l'exemple de Walt Whitman traduit en espagnol et en français par des poètes ».
SÉQUENCE C : ATELIER « TRADUIRE AUX SIÈCLES CLASSIQUES : QUE PENSAIENT-ILS DEVOIR TRANSMETTRE ? », salle J006 Coordinateur : Yen-Mai Tran-Gervat (Université Sorbonne Nouvelle) Claudine Le Blanc (Université Sorbonne Nouvelle), « Que transmet-on lorsque l'on traduit la littérature orientale aux siècles classiques ? ».
Laurence Marie (Université Paris IV). Zoé Schweitzer (Université de Saint-Étienne), « Découvrir une langue, traduire une œuvre. L'exemple de Merope et Sansone de Scipione Maffei ». Claire Placial (Université Paris Sorbonne - Fondation Thiers).
• 19h : buffet dînatoire au cinéma Utopia (sur réservation), place Camille Jullian, Bordeaux.
• 20h30-22h : projection du film Traduire de Nurith Aviv et débat en présence de la réalisatrice (cinéma Utopia, Bordeaux).
Vendredi 28 octobre 2011 • Université Bordeaux 3 (bât. J-K, amphis Cirot et Renouard, salle J006) • Domaine universitaire 33607 Pessac • Tramway B arrêt « Montaigne/Montesquieu »
• 9h-10h : « Les deux trois voix du traducteur », conférence de Jean-Pierre Lefebvre (École Normale Supérieure), amphi Cirot.
• 10h-10h30 : pause. • 10h30-12h30 : 3 séquences parallèles
SÉQUENCE A : TRADUCTION, FORMES CONTRAINTES, amphi Cirot Président de séance : Yves Chevrel (Université Paris Sorbonne). Christine Raguet (Université Sorbonne Nouvelle), « Traduire les variations vocales en littérature caribéenne ». Marija Džunić-Drinjaković (Université de Belgrade, Serbie), « Les enjeux éthiques et esthétiques de la (re)traduction ». Anne-Rachel Hermetet (Université d'Anjou), « Traduire en revue : quels enjeux ? » (domaines français, italien, britannique).
SÉQUENCE B : TRADUIRE AU XVIIIe SIÈCLE, amphi Renouard Présidente de séance : Vérane Partensky (Université Bordeaux 3). Anne-Gaëlle Weber (Université d'Arras), « La traduction des noms d'oiseaux : de la constitution d'une science par la traduction ». Elena Gretchanaia (Université d'Orléans), « Le premier modèle de la littérature galante et sa destinée en Russie : la traduction du Voyage de l'île d'Amour de Paul Tallemant par Vassili Trediakovski (1730) ». Carole Boidin (Université Paris Ouest), « Traduire les Mille et une nuits : expropriation, greffe, transformation ? ».
SÉQUENCE C : PROJETS COLLECTIFS, salle J006 • 10h30-11h : « Quelle politique de traduction en Méditerranée ? » : présentation du projet « Traduire en Méditerranée » par Ghislaine Glasson Deschaumes (directrice de la revue internationale de pensée critique Transeuropéennes).
• 11h-12h30 : Table ronde « Des voix en partage : la traduction-communion », collectif Passages (université Bordeaux 3). Coordinateur : Nicole Ollier (Université Bordeaux 3). Participants : Sophie Rachmul, Joachim Zemmour, Sophie Léchauguette, Lhorine François.
• 12h30-13h45 : pause déjeuner. • 14h : CA de la SFLGC, salle J002.
SÉQUENCE A : TRADUCTION ET INTERTEXTUALITÉ, amphi Cirot Président de séance : Jean-Paul Engelibert (Université Bordeaux 3). Vincent Ferré (Université Paris 13), « Traduire une réécriture néo-médiévale : Tolkien et la tradition nordique (The Legend of Sigurd) ». Arnaud Huftier (Université de Valenciennes), « Les sens de Prométhée : sur quelques traductions (espagnol, anglais, allemand, italien, néerlandais et russes) du Malpertuis de Jean Ray ». Rainier Grutman (Université d'Ottawa, Canada) « Qui a peur de Nancy Huston ? Autotraduction et auctoritas ». Katrien Lievois (Artesis University College, Belgique), « Les bibliothèques circulaires. Traduire l'intertextualité et la parodie ».
SÉQUENCE B : TABLE RONDE « ÉVÉNEMENTS DE TRADUCTION », amphi Renouard Inês Oseki-Dépré (Université de Provence), « José de Alencar, le premier "anthropophage" moderne (dialogue entre Atala de F.-R. de Chateaubriand et Iracéma de José de Alencar) » . Marcelo Jacques de Moraes (Universidade Federal do Rio de Janeiro - Brésil), « Vivre entre langues : langue, lieu/traduction de l'expérience ». Marie-Hélène C. Torres (Universidade Federal de Santa Catarina, Brésil), « Les traductions et leur fonctionnement dans les cultures ». Philippe Humblé (Erasmus University College, Belgique), « Milton Hatoum en traduction française. Affirmation d'identité régionale et traduction globale ».
SÉQUENCE C : TABLE RONDE « ÉVÉNEMENTS DE TRADUCTION », salle J006 Coordinateur : Myriam Suchet (CERCC, ENS Lyon), « Textes hétérolingues, textes traduits : événements d'énonciations. Pour un comparatisme différentiel ». Ana Avaraki (Paris VII, Éducation nationale grecque), « Littérature comparée, littérature mondiale et l'espace interculturel du texte traduit ». Maya Boutaghou (Florida International University, Miami, États-Unis), « Une géopoétique du traduire, deux exemples de lectrices-traductrices : Toru Dutt (1856-1877) et Mayy Ziyadah (1886-1941) ». Ilena Antici (Université Paris Ouest).
• 16h-19h : assemblée générale de la SFLGC, amphi Cirot. • 20h : Dîner du congrès.
• 14h-16h : 3 séquences parallèles Переводы и обмены: что передавать?
Samedi 29 octobre 2011 • IJBA (Institut de Journalisme de Bordeaux Aquitaine) 1, rue Jacques Ellul, Bordeaux
• 9h-9h45 : « La traduction : au seuil », conférence d'Alexis Nouss (Université de Cardiff, Pays de Galles), salle « Plateau télé ».
• 9h45-10h : pause.
• 10h-11h30 : 2 séquences parallèles
SÉQUENCE A : ATELIER « COMMENT TRANSMETTRE LES ŒUVRES EN TRADUCTION DANS L'ENSEIGNEMENT DE LA LITTÉRATURE AU LYCÉE ET À L'UNIVERSITÉ ? », salle 240 Coordinatrices : Danielle Risterucci-Roudnicky (Université d'Orléans / Laboratoire Meta) et Brigitte Quilhot-Gesseaume (IA-IPR et déléguée académique à l'action culturelle, Académie de Toulouse).
Participants : Yves Chevrel (professeur émérite, Université Paris Sorbonne), Lise Chapuis (Université Bordeaux IV).
SÉQUENCE B : TABLE RONDE « LE TRAVAIL DU TRADUCTEUR ET SA TRANSMISSION », salle « Plateau télé » Coordinateur : Jean-Yves Masson (Université Paris Sorbonne). Participants : Véronique Béghain (Université Bordeaux 3), Caroline Fischer (Université de Pau et des Pays de l'Adour), Olivier Mannoni (ATLF), Caroline Lepage (Université de Poitiers), Sara Pesatori (University of Reading, Angleterre).
• 11h30-13h : hommage à Robert Escarpit, salle « Plateau télé ». Exposition, témoignages, images. Avec la participation de Daniel-Henri Pageaux (professeur émérite, Université Paris Sorbonne Nouvelle), « Robert Escarpit ou le comparatiste malgré lui » et de Nicole Robine (docteur d'État en Lettres et Sciences humaines, IJBA).
À suivre : Mardi 15 novembre 2011 à 20h30, cinéma Utopia
Projection du film documentaire La femme aux cinq éléphants. Svetlana Geier, la voix de Dostoïevski. Vingt ans de vie traductrice consacrée à « cinq éléphants » (les cinq grands romans de Dostoïevksi) qui aident à comprendre en quoi les langues sont vivantes.
Séance débat organisée en collaboration avec la Société Française des Traducteurs.

AttachmentSize
programme_definitif_traduction_partages_sflgc.pdf1.86 MB