Dictionnaire raisonné de la caducité des genres littéraires (by Saulo Neiva & Alain Montandon, ed.)

Country: 
Switzerland
Production: 
Droz

Dictionnaire raisonné de la caducité des genres littéraires

Saulo NEIVA et Alain MONTANDON (dir.)

Genève, Droz, coll. « Histoire des Idées et Critique Littéraire », n° 474, 2014, 1181 p.
ISBN : 978-2-600-01742-8
http://www.droz.org

Il était indispensable d’examiner le phénomène d’usure subi par des formes et genres littéraires qui, de l’Antiquité à nos jours, sont devenus nettement moins pratiqués, abandonnés ou victimes d’un oubli manifeste, de l’alba à la xénie en passant par le fatras, le miracle, le pont-neuf, le rondeau ou le salon. Conçu dans une perspective résolument interdisciplinaire, ce dictionnaire rassemble d’éminents spécialistes, venus d’horizons différents et représentant des domaines complémentaires - littérature, théâtre, histoire, philosophie, analyse du discours. Fort de plus de quatre-vingts essais, il étudie tant la disparition de ces genres que les traces laissés dans la littérature postérieure, ayant vocation à devenir un ouvrage de référence fondamental pour l’étude des genres littéraires. Les auteurs ont préféré réduire la perspective d’analyse trop souvent privilégiée par les travaux sur la transformation des genres littéraires qui se concentrent sur l’étude de leurs sources, en privilégiant, dans une perspective historique, les raisons de la caducité, mais également de certaines réhabilitations de ces genres, parfois étonnantes.

Les auteurs : Didier ALEXANDRE, Eléonore ANDRIEU, Caroline ANDRIOT-SAILLANT, Sylvie BALLESTRA-PUECH, Gilles BANDERIER, Michael BERNSEN, Philippine CASAROTTO, Dominique CHAIGNE, Philippe CHOMETY, Yves CLAVARON, Nicolas CORREARD, Nicolas CREMONA, Anne de CREMOUX, Julie CROHAS COMMANS, Nathalie DAUVOIS, Pascal DEBAILLY, Jean-Pierre DE GIORGIO, Bertrand DEGOTT, Guy DEMERSON, Caroline DE MULDER, Michèle GALLY, Stéphan GEONGET, Francis GINGRAS, Christian GODIN, Valérie GONTERO-LAUZE, Catherine d’HUMIÈRES, Béatrice JAKOBS, Elsa JAUBERT, Isabelle JOUTEUR, Volker KAPP, K. Alfons KNAUTH, Magali LACHAUD, Laurent LAMOINE, Johannes LANDIS, Beate LANGENBRUCH, Laurie-Anne LAGET, Françoise LAURENT, Miriam LAY BRANDER, Stefano LAZZARIN, Sophie MALICK-PRUNIER, Hugues MARCHAL, Roxane MARTIN, Sarah MOMBERT, Alain MONTANDON, Saulo NEIVA, Maxime PIERRE, Élise PAVY, Béatrice PÉRIGOT, Anne-Marie QUINT, François RAVIEZ, Dietmar RIEGER, Claire RIFFARD, Claude ROUSSEL, Sabine SAVORNIN, Pierre SERVET, Guy SPIELMANN, Benoît TANE, Jean-Claude TERNAUX, Anne TEULADE, Gérard THIÉRIOT, Éric TOURRETTE, Jean-Yves VIALLETON, Delphine VIELLARD, Anne-Gaëlle WEBER, Myriam WHITE-LE GOFF, Étienne WOLFF

***

Autre publication à orientation comparatiste :


Alain Montandon, Théophile Gautier entre enthousiasme et mélancolie. Imago, 224 pages.

À la fin de sa vie, l’écrivain entreprend de rédiger ses mémoires : son dessein est de raconter les exploits oubliés des « soldats obscurs » du romantisme. D’un ton nostalgique, il évoque une époque révolue caractérisée par l’élan vers l’idéal : en quelque sorte, il s’y révèle tel qu’en lui-même, entre enthousiasme et mélancolie. Ainsi Gautier, hanté par le beau, sombre dans le spleen lorsqu’il se sent écrasé par un sublime qui le dépasse : l’insatisfaction de l’artiste — qui préfère « la statue à la femme et le marbre à la chair » — entraîne alors un repliement narcissique aboutissant à la désillusion. Spécialiste de littérature romantique, Alain Montandon observe cette alternance dans toute l’oeuvre de l’écrivain, et tout particulièrement l’empreinte laissée par ses maîtres, notamment Hoffmann et Poe, nous faisant alors découvrir un Gautier intime et secret.

AttachmentSize
document5.pdf102.78 KB